Paris, Bruxelles… Les nuits du chaos

Les nuits du chaos

(Elle aurait neuf ans)

 

La lame du mal dans l’âme

Plantée en plein cœur de Paris

Les armes des mâles ( ?) sans âme

Sacrifient les enfants du paradis

 

Les larmes de sang dans la nuit

Déchirent les oripeaux, les corps, les esprits

L’horreur s’exclame dans le vacarme

Assaille les innocents sans arme

 

Sans vie, sans âme, la terreur gronde

Sirènes, gyrophares, soldats lui répondent

Les murs tremblent de peur

Aujourd’hui, neuf ans de bonheur

Pas de bougie sur le gâteau : la frayeur

Elle chante, danse, rit et… pleure

Ma fille a pris une balle en plein cœur

Elle chante, danse, rit et… meurt.

 

Léo Maltès

18 nov. 2015

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*